Search:
A+  A-   Nous joindre

Bénévoler au-dessus du cancer (École secondaire catholique régionale de Hawkesbury)

Chronique écrite par Annabelle Denis, élève de la 9e année
 
Le 22 septembre 2015 - Nous, les jeunes, sommes égocentriques et paresseux. Nous ne pensons qu’à nous. Le bénévolat n’est même pas dans nos actions puisqu’il n’est pas dans nos pensées et encore moins dans notre vocabulaire. Du moins, c’est ce que j’entends, souvent, quand les adultes parlent des adolescents. Pourtant, plusieurs élèves de l’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury (ESCRH), notamment moi-même, sont allés passer une journée de notre fin de semaine chez le concessionnaire Ford afin de poser un geste concret. Oui, oui: nous avons donné une journée de notre fin de semaine et laissé nos machins électroniques de côté pour une cause qui nous percute de plus en plus: la lutte contre le cancer.
 
Lorsque mon grand-père, un employé chez Ford, m’a initialement parlé de cette journée importante, quelques mois auparavant, j'étais déjà enjouée à l’idée d’amasser des fonds pour des gens admirables qui refusent de voir le cancer comme une fin, mais plutôt comme un défi. Le samedi matin 12 septembre, donc, nous nous sommes rendus au garage Ford. Sans savoir quelle journée nous attendait, nous étions prêts à accomplir n’importe quelle tâche, puisque le cancer, lui, nous ne le choisissons pas. Il apparaît par surprise et nous arrache la vie. Sans savoir si nous sommes prêts à tout laisser derrière nous et à commencer un nouveau livre, car cette vie après la mort n’est pas un simple chapitre, mais un roman inconnu.  
 
D’ailleurs, un homme m’a conseillée de ne jamais fumer parce que sa copine était tombée dans cette dépendance dévastatrice par choix, malheureusement. Cela m’a fait réfléchir. Pourquoi nous dit-on qu’on décide de notre vie? La maladie, comme le cancer, n’est pas notre choix, même si nos habitudes de vie peuvent être mauvaises. Nous ne voulons pas mourir, le temps que nous nous abonnons à un écart. À plus forte raison, notre corps n’est pas branché à un compteur de jetons. Le cancer est une tache, non pas seulement celle qui apparaît sur notre peau pour nous montrer qu’elle est arrivée et qu’elle a déjà commencé son compte à rebours, mais aussi une tache qui nous montre qu’elle nous a choisis. Nous devenons sa victime, de même que notre entourage, puisque le cancer ne peut se contenter de démolir qu’une seule personne: il doit provoquer une explosion et émettre des radiations jusqu’au plus profond de nos proches 
(et de nos poches…).
 
La Société canadienne du cancer recevra un don de 10 000 $ grâce à l’événement qu’a organisé Hawkesbury Ford. Je suis vraiment fière de pouvoir dire que des personnes pourront être apaisées, en partie, grâce à notre contribution. Il reste que cet argent aidera, mais qu’il ne guérira pas tous les maux. Alors que la lutte se poursuit, je choisis de me rallier aux personnes qui croient à la cause. Oui,  je continuerai à aider ma communauté parce que, finalement, certains adolescents ne sont pas égocentriques, mais innovateurs, généreux et courageux. Qui sait? Le temps et l’énergie ainsi consacrés deviendront peut-être, un jour, carburateurs de la vie!
 
L'École secondaire catholique régionale de Hawkesbury et son Pavillon intermédiaire comptent une riche tradition dans l’excellence de l’enseignement et offrent des programmes novateurs aux jeunes de la 7e à la 12e année. En plus du programme sport-études, deux spécialisations sont offertes aux élèves de l'ESCRH : Fabrication et Santé et bien-être.
 
Personne-ressource : Chantal-Christine Gratton, direction
 
École secondaire catholique régionale de Hawkesbury
572, rue Kitchener
Hawkesbury ON K6A 2P3
613 632-7055
www.escrh.csdceo.ca
www.facebook.com/escrh
www.twitter.com/escrhawkesbury
www.youtube.com/escrh1952
2019 © Tous droits réservés Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien - CSDCEO.
Politique de confidentialité |  Dernière mise à jour : 22 février 2019